Sur la P7 2021, si les ventes de surgelé salé restent bien orientées (par rapport à 2019), la conso des glaces est fortement impactée par les conditions météo.

Le baromètre IRI - Le Monde du Surgelé présente un bilan des ventes de surgelés en circuits HM + SM + EDMP + PROXI + DRIVE arrêté cette fois au 1er août 2021. Les résultats laissent entrevoir des résultats à deux vitesses entre d’une part le salé, d’autre part les glaces. Sur le salé, si on compare ces ventes par rapport à celle de juillet 2020, le surgelé salé fait bonne figure, en affichant même une légère progression de son chiffre d’affaires (+ 1,4 %) pour des volumes certes en retrait de 0,7 %. La dynamique est encore plus flagrante, si on compare cette fois ces performances avec mai 2019. Les gains réels engendrés depuis la crise du Covid, sur le salé, semblent bien tenir sur le long terme.

Ainsi, en juillet 2021, le CA des ventes du surgelé salé gagne 10 % vs celles de juillet 2019, pour des volumes en hausse de plus de 8 %. Si on raisonne cette fois en cumul annuel mobile des ventes, la croissance du CA se maintient à + 10 % et les volumes se bonifient toujours de + 7 % vs 2019.

La pomme de terre au plus haut, les glaces au plus bas

Sur le salé, mention spéciale pour la catégorie des produits de pommes de terre, dont les ventes ne cessent de progresser : + 6,4 % en CAM vs 2020 (année Covid) et + 25 % sur deux ans. Plus généralement, l’ensemble des catégories du salé gagnent toujours du terrain sur deux ans.

Du côté des glaces, après un début d’année démarré sur les chapeaux de roues, c’est plutôt la Bérézina. Les ventes ont continué à subir les effets d’un été très timide, hormis un ou deux épisodes de fortes chaleurs en national. En conséquence, les ventes reculent très sensiblement sur la période, toutes familles de produits confondues, avec un cumul annuel mobile du CA comme des volumes qui en fait les frais.

MDS-BAROIRI-P7-2021-web.jpg

Télécharger le baromètre (abonnés)

Rappel grille de lecture :

P7 juillet: l’évolution sur la période en comparaison avec la période de l’année dernière (vs P7 2020) et celle de l’année précédente (vs P7 2019).

Dernier trimestre : l’évolution sur les trois derniers mois en comparaison avec les trois mêmes périodes sur l’année dernière (Dernier trimestre à P7 2020)  et celle de l’année précédente (Dernier trimestre à P7 2019).

Cumul annuel mobile (CAM) : l’évolution sur une année mobile arrêtée ici à la P7 2021, par rapport à 2020 et 2019 (cumul annuel mobile A – 2)

">