À côté des cakes et des cookies, le marché des donuts accueille encore de belles nouveautés. Petit tour d’horizon.

 

 

 

 

 

 

Les donuts continuent à tracer la route, toujours très prisés par les plus jeunes, mais également les 15-30 ans. De loin la cible la plus attachée aux beignets de Homer Simpson, malgré des tentatives pour élargir ce cœur d’inconditionnels via la création de formats mini et de recettes plus premium. Si les donuts doivent aujourd’hui composer davantage avec les cakes et autres spécialités US, le marché poursuit son développement, tous circuits confondus. Mais c’est plutôt sur le hors domicile que la progression des donuts se fait aujourd’hui le plus ressentir, avec de nouveaux relais de croissance dans les cantines et la restauration d’entreprise. En GMS, le marché reste avant tout tributaire de l’activité promotionnelle, sur un produit dont l’achat est largement dominé par l’impulsion et par le prix.  

 

L’importance de la personnalisation

En matière d’offre, le marché continue à se segmenter via de nouvelles voies de valorisation. Dans ce domaine, le visuel reste un critère particulièrement déterminant, en guidant près d’un achat sur deux, avant le prix. Côté recettes cette fois, si les versions chocolat et sucrée trustent le plus gros des ventes, les fabricants tentent de sortir des sentiers battus pour favoriser l’achat l’impulsion. Il faut dire qu’en combinant fourrages, nappages et décors, le champ des possibles est encore vaste. Et c’est de bon augure avec le développement des besoins en matière de personnalisation de l’offre. Autre axe privilégié, un soin apporté au choix des ingrédients et au cleaning des recettes. Même si le donut conserve avant tout une réelle dimension plaisir. En d’autres termes, un petit réconfort régressif et assumé que le consommateur s’accorde dans un quotidien empreint de stress. En poursuivant la conquête des secteurs de la boulangerie, des gares ou des aéroports d’une part et, d’autre part, en travaillant sur le cœur de clientèle en GMS, le produit bénéficie encore d’un certain potentiel de développement.

 

En images

DAWN_FOODS-capuccino2.jpg

Dawn Foods complète sa gamme de donuts prêts à servir, avec déjà deux recettes de produits fourrés et semi-glacés : le Cappuccino (en photo, 73 g) et le Fruits des bois (70 g). Deux autres nouveautés en donuts non fourrés complètent la collection avec une recette Marshmallow (70 g), en semi-glacé décoré de petites guimauves et enfin un donut entièrement recouvert de chocolat blanc (75 g).

VANDEMOORTELE-donut_NUTELLA.jpg

Vandemoortele propose un ce donut fourré à la célèbre pâte à tartiner Nutella. Élaboré dans un format de 65 g, le produit joue à fond la carte du plaisir régressif, que véhicule parfaitement la marque alimentaire préférée des Français. Composé à 23 % de pâte à tartiner et d’un glaçage cacao, ce donut fabriqué dans l’usine de Reims est sans colorant artificiel, sans conservateurs et son huile de palme est certifiée RSPO.

EUROPASTRY-DotsRedcookie.jpg

Europastry opère une refonte de sa gamme Rainbow Dots. L’ensemble des recettes sont élaborées avec des arômes et des colorants naturels, sans graisse partiellement hydrogénée et avec de l’huile de palme RSPO. La gamme comprend cinq recettes avec des nappages aux couleurs vives tandis qu’un soin particulier a été apporté au topping. Les Dots font 57 à 60 g pièce suivant la recette (en photo le Red cookie).

Poppies-35-25328.jpg

Poppies met l’accent cette année sur sa gamme de donuts sans huile de palme, récemment lancée pour répondre à la demande grandissante de certains clients, notamment espagnols et allemands. En parallèle, le fournisseur propose une gamme élaborée sans conservateurs, avec des colorants naturels, des recettes allégées en sucre et des produits moins gras (en photo le Vanilla donut).