2023 confirme l’intérêt des enseignes étrangères pour le marché français, à l’image de Popeyes. © 123rf.com
2023 confirme l’intérêt des enseignes étrangères pour le marché français, à l’image de Popeyes.
En 2023, les circuits des chaînes de restauration ont totalisé un chiffre d’affaires dépassant les 20 milliards d’€ en France. Une première selon Food Service Vision, qui analyse en détail les transformations de ce marché dans sa dernière étude.

Food Service Vision a publié fin mai une nouvelle édition de sa Revue Chaînes*, étude du marché consacrée à la restauration chaînée en France. Elle analyse en particulier les performances économiques des chaînes entre 2022 et 2023, les différents mouvements de restructuration et de consolidation qui ont affecté le secteur ces derniers mois (reprise de Courtepaille par le groupe Baudaire, scission du groupe Bertrand en deux entités, ouverture du capital du groupe BK…), les lancements de nouveaux concepts (Chez Lucette, Labbb, la Cage, Paul Le Café, Joyo…). Voici un condensé en 10 observations clés :

1 La restauration commerciale chaînée s’établit autour des 20,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit presque 4 milliards d’euros de plus qu’en 2019, et une croissance de 8 % par rapport à 2022. Cette progression serait autant liée à l’augmentation du parc qu’à la hausse du ticket moyen, conséquence de la forte inflation enregistrée depuis 2 ans.

2 Food Service Vision évalue désormais à 423 le nombre d’acteurs de la restauration chaînée en France, comptabilisant en tout 16 027 points de vente. Des chiffres qui continuent de progresser, par rapport au dernier pointage de l’année dernière.

3 Entre 2019 et 2023, le chiffre d’affaires de la restauration rapide a progressé de 30 %, celui de la restauration assise n’a augmenté que de 4 %. Pour autant, la hausse de la « rapide » est essentiellement due à la croissance, dans des proportions similaires, du parc sur l’Hexagone, alors que dans le même temps, la restauration assise a vu son parc se réduire. Donc si on raisonne en résultat par point de vente, le CA s’est bonifié en moyenne de 11 % en restauration assise. « On constate aussi que les chiffres d’affaires des deux segments ont augmenté quasiment dans les mêmes proportions entre 2022 et 2023 », souligne Justine Graziano, Manager Chaînes de restauration au sein du cabinet d’études et de conseil.

4 C’est le segment du fast-food hamburger qui présente la plus forte hausse de chiffre d’affaires entre 2022 et 2023 (556 millions d’euros), devant le fast-food poulet (149 millions) et la restauration italienne (103 millions).

5 L’étude relève près de 6 milliards d’euros d’écart entre le chiffre d’affaires 2023 du numéro un de la restauration rapide en France, McDonald’s (6,2 milliards) et le numéro 10, La Mie Câline (avec 208 millions).

6 L’arrivée d’acteurs étrangers se poursuit : Les enseignes américaines Popeyes et Krispy Kreme, la coréenne Bonchon et l’italienne Venchi ont ouvert leur premier point de vente en France en 2023, ce qui confirme l’intérêt des enseignes étrangères pour le marché français.

7 La part de la livraison dans le chiffre d’affaires total de la restauration chaînée a chuté de 19 % en 2021 à 11 % en 2023.

8 Côté rachats, Food Service Vision note la belle pioche en 2023 pour le fonds londonien du food service McWin Capital Partners, avec la reprise de la majorité du capital de Big Mamma et le rachat de la master franchise de Subway en France.

9 Sur la toile, deux enseignes, McDonald’s et O’Tacos sont les champions des réseaux sociaux, avec plus de 2,9 millions d’abonnés chacun.

10 Côté IA, près de 90 % des acteurs de la restauration prévoient de recourir à l’intelligence artificielle au cours de ces deux prochaines années pour la création de contenus automatisés, la gestion des avis et commentaires des clients et une meilleure gestion des flux de commandes et des stocks

(*) La Revue Chaînes « 2023, une année record masquant de fortes disparités », Food Service Vision, édition 2024