L’année 2023 a été compliquée sur le segment des pots, qui a même accusé un recul du chiffre d’affaires de ses ventes malgré l’inflation. © Le Monde du Surgelé
L’année 2023 a été compliquée sur le segment des pots, qui a même accusé un recul du chiffre d’affaires de ses ventes malgré l’inflation.
Après une saison décevante, les pots doivent prendre du poil de la bête. Entre la bataille qui se durcit entre Häagen-Dazs et Ben & Jerry’s, l'arrivée de Ferrero avec Nutella et la motivation des petites marques pour accroître leurs positions en rayon, les pots n’ont clairement pas dit leur dernier mot.

C’est ce que l’on appelle un lancement réussi ! Avec sa nouvelle collaboration x Pierre Hermé, Häagen-Dazs a cartonné l’an dernier. Six mois seulement après le lancement national au printemps 2023, la nouvelle plateforme « macaron » atteignait 5,6 M€ de chiffre d’affaires en hypers et supers, se hissant ainsi à la première place des innovations en glaces. Ce succès explique en bonne partie la croissance de la marque l’an dernier. Häagen-Dazs a même réussi à recruter 265 000 nouveaux foyers entre juillet et septembre, là où la catégorie en a perdu quasiment autant sur la période.

Car, en effet, les pots ont connu un léger trou d’air l’an dernier. C’est même le seul segment dont le chiffre d’affaires a reculé en 2023, malgré l’effet de l’inflation ! Le chiffre d’affaires affiche une baisse de 1,9 % à 211 M€ pour des volumes en contraction de 9,2 % à 40,1 millions d’unités écoulés. Autant dire que les marques ont retroussé leurs manches pour renouer avec la croissance cette année.

Ultra-Violet

Fort des bons résultats enregistrés par la gamme x Pierre Hermé, Häagen-Dazs voit encore plus grand avec une quatrième recette placée sous le signe de la myrtille. Vanilla & Blueberry sera disponible en pot, bâtonnet et aussi en mini-pots où elle rejoint les 3 parfums déjà existants pour former un assortiment « Macaron Collection ». Häagen-Dazs, qui bataille la première place du podium avec Ben & Jerry’s, compte ainsi conforter ses positions sur les pots. Pour y parvenir, elle compte aussi sur le lancement d’un parfum classique : la crème glacée au chocolat belge. Une recette « valeur sûre » qui s’adresse à un large public pour continuer à recruter de nouveaux consommateurs.

Le chocolat sera d’ailleurs également mis à l’honneur par Ben & Jerry’s avec sa nouvelle recette de Sundae appelée Marshmallow & S’more qui combine une crème glacée chocolat, une crème glacée fouettée et un nappage au chamallow caramélisé. Mais Unilever sait qu’il doit aussi frapper un grand coup sur le cœur de gamme. Ce qui sera fait cette année avec le lancement de Spectacu-love, un pot pour les adeptes de spéculoos. L’une des saveurs les plus en vogue en ce moment dans l’univers des desserts et qui viendra en concurrence de la recette d’Häagen-Dazs Speculos (caramel biscuit & cream) ! Autre ingrédient dans le vent : le miel. Ben & Jerry’s a eu l’idée de l’associer avec le citron pour proposer une recette originale tant par sa composition (crème glacée citron, sauce miel-caramel et inclusions de biscuits citron) que par son origine. Pour co-créer ce parfum, la marque a collaboré avec 8 réfugiés entrepreneurs d’Up collective, association avec laquelle elle a déjà travaillé par le passé pour son parfum Cone Together. Une partie des bénéfices seront reversés à UP collective pour financer les projets des réfugiés.

Ferrero investit les pots avec Nutella

PYC-Nutella-pot2web.jpg

Le groupe Ferrero a dévoilé tardivement en mai sa grande innovation de la saison 2024. Nutella fait ainsi son entrée dans la famille des pots avec cette référence proposée en format 470 ml, dont le look n’est pas sans rappeler le conditionnement d’origine de la célèbre pâte à tartiner. « Ce lancement à dimension européenne a nécessité un très gros travail de recherche & développement pour parvenir au résultat souhaité », nous indique Eva Aoustin, Brand manager chez Ferrero, confirmant également la création d’une nouvelle ligne dédiée à sa production sur le site ICF de Ferrero, en Espagne. La composition glacée présente une variation de deux types de couches sur toute la verticalité du pot. Ferrero parvient ici à proposer une glace à la fois typique du goût Nutella tout en évitant le piège de l’écœurement. Soit un bon mix qui devrait donc satisfaire les férus de la pâte à tartiner sans pour autant faire fuir d’autres consommateurs plus occasionnels. La référence Nutella est proposée à un prix marketing conseillé de 4,89 €, soit un positionnement plutôt aligné sur celui des deux grandes marques Ben & Jerry’s et Häagen-Dazs.

L’Angélys ajoute les pots à son arc

Mais d’autres intervenants tentent leur chance. En l’espace de quelques années, beaucoup d’initiatives ont vu le jour, et beaucoup de fabricants choisissent les pots pour conquérir les bacs des GMS. C’est le cas de l’Angélys qui entre dans le jeu cette année avec une gamme baptisée « Jade & Allie ». Sont proposées en pots de 300 grammes 6 recettes qui répondent aux exigences de la PME en termes de qualité. À savoir : pas de conservateur ni colorant ni arôme et par ailleurs sans gluten.

Arrivée sous l’impulsion d’Arnaud Montebourg soucieux de développer les circuits courts et la production de glaces paysannes, La Mémère lance 3 nouvelles recettes fruitées nées de la collaboration entre le glacier MOF David Wesmaël, et la famille Singeot, éleveurs laitiers bio à Éancé en Bretagne. « Ces glaces aux fruits allient onctuosité et fraîcheur pour offrir aux consommateurs en quête de produits bio et fermiers une nouvelle expérience de dégustation », explique Claire Giuliani, directrice commerciale de la Mémère. À chaque fruit est associée une « touche de » : vanille pour la mangue, caramel pour le cassis et chocolat noir pour la passion. Ces 3 nouveaux parfums seront commercialisés en exclusivité chez Monoprix pour la saison estivale.

Saveurs d’enfance pour Glaces de Lyon

De son côté, Glaces de Lyon souhaite séduire une nouvelle typologie de clientèle avec ses pots La Manufacture des Belles Glaces . « Face aux deux mastodontes qui occupent largement le terrain, nous devons apporter une autre dimension. C’est la raison pour laquelle nous capitalisons sur la notion de terroir avec de la glace au yaourt des Alpes et des parfums qui nous ramènent en enfance comme la fraise et le caramel », argumente Julian Desombre, responsable commercial de Glaces de Lyon. Quant aux petits pots existants, le fabricant a décidé de les passer en étui de 2 x 100 ml. « Force est de constater que le prix était un frein à l’achat. Avec ce nouveau format, nos recettes vont toucher un plus large public mais nous allons pouvoir également viser de nouveaux magasins, notamment en proximité ».

innopotsok.jpg

Erhard met ses petits pots aux couleurs tricolores

erhardJO.jpg

Erhard veut redonner des couleurs aux petits pots avec cet assortiment tricolore aux parfums citron, vanille et fraise. Un clin d’œil original aux supporters des évènements sportifs de l'été, en premier lieu desquels les Jeux Olympiques de Paris et le Championnat d'Europe de football . L’offre comprend un pack de trois pots de 60 g, proposé à un prix marketing de vente de 3,99 €. Un concept sympa autour du thème bleu blanc rouge, que le fabricant décline également sur le produit sucré avec un sachet comprenant 6 donuts aux couleurs tricolores (PMC : 3,45 €). De quoi inciter les animations en magasin pour cet été.