© écomiam
L’enseigne numéro 3 des magasins spécialisés a présenté sa feuille de route pour optimiser la taille et la performance de son réseau. La direction est renforcée par l’arrivée de Christophe Vasseur au poste de directeur général délégué.

Pour son exercice 2022-2023 clos le 30 septembre dernier, écomiam a réalisé un chiffre d’affaires de 40,3 M€, en hausse de 8,3 %. À surface de vente constante, la croissance atteint 4,9 %, dans un contexte inflationniste impactant fortement les dépenses alimentaires des ménages. Durant cette période, écomiam a bénéficié de l'ouverture de 6 nouveaux magasins, qui lui ont permis de compenser la fermeture de 7 magasins n'offrant pas de perspectives de développement suffisantes. Le parc de l’enseigne comptait désormais 67 points de vente au sortir du dernier exercice*. Si l’enseigne a ouvert 1 nouveau point de vente en Bretagne, les autres ouvertures ont concerné des territoires d’expansion d’écomiam. (2 dans les Pays de la Loire, 1 en Normandie et 2 en Occitanie). Avec la volonté de développer l’enseigne hors des frontières bretonnes pour couvrir l’ouest de l’Hexagone.

Pour le 1er trimestre de son exercice 2023/2024, écomiam a réalisé un chiffre d'affaires magasin en baisse de 6,2 % (-5,9 % à surface de vente constante). Durant cette période, écomiam a poursuivi sa démarche de rationalisation de son réseau avec 7 fermetures de magasins non rentables et l’implantation de 2 nouveaux points de vente en Pays-de-Loire et Hauts-de-France.

Consolider le modèle économique

En quête d’une meilleure rentabilité, le groupe va travailler son modèle économique et améliorer la performance intrinsèque de son réseau, en privilégiant plusieurs actions. À commencer par un « pilotage précis de sa stratégie commerciale », au travers d’opérations ciblées sur la thématique de défense et d’optimisation du budget alimentaire des ménages et de conquête de nouveaux marchés. L’objectif étant d’améliorer l’expérience client et générer du trafic via différentes actions.

Dans ce contexte, la nomination de Christophe Vasseur en tant que directeur général délégué**, « s’inscrit dans la volonté d’engager la société dans un cycle de retour sur investissements avec une croissance rentable et durable », déclare Daniel Sauvaget, le P.-D.G. d’écomiam. Christophe Vasseur aura comme priorité d’optimiser le réseau « en spirale autour des magasins qui fonctionnent le long d’un arc Atlantique », mais également de développer l’assortiment produits, via notamment le renforcement de l’offre en produits apéritifs et des desserts. Daniel Sauvaget ajoute : « Depuis l’IPO nous avons, étendu notre réseau sur la façade ouest en multipliant par 2,5 le nombre de magasins, lancé un nouveau segment qui consolide notre positionnement différenciant et vecteur de sens pour attirer de nouveaux clients avec des recettes cuisinées. Enfin, nous avons considérablement renforcé la notoriété d’écomiam. Cette stratégie d’investissements était nécessaire pour atteindre une taille critique et doit maintenant se concrétiser en retour sur investissements ».

VASSEURChristophe_GAC5849couleurHD.jpg

Christophe Vasseur, 49 ans, possède plus de 20 ans d’expérience de direction générale dans le secteur de l’agroalimentaire. Leader expérimenté dans le domaine du changement, il a opéré avec succès plusieurs redressements et transformations d'entreprises, générant une croissance rentable et durable (Socavi - BRF - Solina). « Après un cycle de croissance forte qui a exigé d’importants investissements, ma feuille de route est claire : engager durablement écomiam sur la voie de la croissance rentable. Nous sommes prêts à relever les défis qui se présentent à nous, afin de poursuivre notre développement tout en accordant une attention accrue à la rentabilité, qui doit être l'un des piliers de notre projet d'entreprise. Le positionnement de l'enseigne " Le Bonheur de manger Français au meilleur prix " répond structurellement aux préoccupations des consommateurs français », déclare le nouveau directeur général délégué.

(*) : au 30 septembre 2023